Didier Barrière

Didier Barrière, né en 1956, est à la fois correcteur d’imprimerie et responsable d’une petite bibliothèque historique à Paris. Son intérêt pour le livre en tant qu’objet total, notamment pour les curiosités littéraires et typographiques, l’a poussé à exhumer des textes insolites qui ont fait l’objet de publication dans des ouvrages (Un correcteur fou à l’Imprimerie royale : Nicolas Cirier, Éditions des Cendres, 1987 ;Critiques de l’imprimerie par le docteur Néophobus, Cendres, 1989, recueil qui complète l’étude Nodier l’homme du livre parue aux éditions Plein Chant, 1989) et dans des articles pour diverses revues spécialisées (Bulletin du bibliophile, Communication et langages, Impressions, Le Livre et l’Estampe, La Nouvelle Revue des livres anciens, etc.). Ont suivi des ouvrages moins érudits mais plus personnels, Le lecteur perpétuel et Souvenirs brouillés du palais typographique, en collaboration avec le photographe Olivier Doual, où se remarque toujours cette passion de lier l’art de l’imprimerie et la littérature.

Avec son premier livre à l’Arbre vengeur, Aux Abords du Fantastique, ce sont trois auteurs contemporains complètement inconnus, Marcel BertrandAndré-Charles Naugé et Jean-François Michel, que Didier Barrière fait découvrir au public parce que leurs récits sont au cœur de la réflexion qu’il mène autour du pouvoir de la littérature et de celui du livre comme objet.

barriere-portrait
BARRIERE-COUVERTURE