Algernon Blackwood

Après une brève carrière de journaliste, l’Écossais Algernon Blackwood (1869-1951) émigre au Canada où son aventure commerciale tourne au désastre. Passé dans l’univers de la presse, il s’installe à New York et commence à composer des histoires. Son premier livre John Silence, enquêteur de l’occulte, rencontre un succès qui lui permet de se consacrer tout entier à son œuvre pour devenir l’un des plus prolifiques conteurs d’histoires de fantômes et de mystères. Auteur à succès de la BBC, il devient sur la fin de sa vie une vedette du petit écran récompensé par les plus hautes distinctions qui témoignent de la fidélité de son public. Il demeure le maître de la littérature d’épouvante, honneur qu’il partage avec Lovecraft. Sa production littéraire est impressionnante : on lui doit quinze romans dont trois pour enfants, une centaine d’essais, plus de deux cents nouvelles compilées dans de nombreux recueils, tel The Empty house ou The Listener. Dès 1929, il imagine lui-même des anthologies commeStrange stories. En France c’est en Présence du futur, chez Denoël, que paraîtront quatre volumes dans les années 60-70.

 

« Le maître absolu et indiscuté de l’atmosphère fantastique. » — H.P. Lovecraft

A.Blackwood
BLACKWOOD-COUVERTURE