Mario Levrero

Nouvelliste, romancier, journaliste, animateur d’ateliers virtuels d’écriture, libraire de livres d’occasion, auteur de scénarios de bande dessinée et de mots croisés, photographe, parapsychologue…Jorge Mario Varlotta Levrero (1940-2004) est né et mort à Montevideo, capitale de la République Orientale de l’Uruguay, l’un des pays au monde possédant la plus haute densité d’écrivains excentriques par nombre d’habitants et par kilomètre carré.

Sous le nom de Jorge Varlotta il a écrit scénarios, mots croisés, textes humoristiques, articles, comptes rendus de lecture, et un feuilleton, qu’on pourrait qualifier de policier, Nick Carter s’amuse, tandis que le lecteur est assassiné et j’agonise.

Sous celui de Mario Levrero on lui doit, entre autres, une trilogie involontaire, quelques longues nouvelles (ou quelques brefs romans ?), des récits étranges, des romans policiers, un manuel de parapsychologie, des chroniques, un roman obscur et plusieurs versions d’un roman lumineux.

Dejen todo en mis manos (J’en fais mon affaire) a été publié en 1998. Mario Levrero jouit désormais, sous ce nom, dans les pays hispaniques, quoique de façon posthume, d’une renommée qui ne fait que grandir.

levrero
LEVRERO-COUVERTURE