Catulle Mendès

Catulle Mendès est né à Bordeaux en 1841, issu d’une lignée de Juifs portugais. Ayant grandi à Toulouse, il arrive à Paris en 1859 et parvient à s’approcher de Théophile Gautier qui parraine sa “Revue Fantaisiste” et dont il épouse la fille Judith. Ami de Villiers de L’Isle Adam et de Léon Cladel, il se lie ensuite à Leconte de Lisle, Théodore de Banville et José Maria de Heredia avec qui il fonde le “Parnasse”. Très prolixe, il multiplie les recueils de poésie – très appréciés par Verlaine –, les chroniques, les pièces de théâtre, les livrets d’opéra, les romans et les nouvelles avec un grand succès. Son souci du raffinement et son goût du rare lui vaudront une image caricaturale qui fait de lui le symbole des excès de l’esprit fin de siècle.

Il meurt en 1909 dans le tunnel de Saint-Germain-en-Laye, ayant chuté nuitamment d’un train, devenant ainsi malgré lui le héros d’un conte macabre comme il aimait en composer.

 

« Poète aux intentions mystérieuses, frère d’Edgar Poe et de Marivaux, compliqué comme personne, et dont la plume, soit qu’il fasse des vers, soit qu’il écrive en prose, est souple et changeante à l’infini. »

Guy de Maupassant

mendes
MENDES-COUVERTURE