Willy von Beruf

De cet auteur, on retiendra ce qu’a dit la presse allemande de son récit :

« Suprême guide que tous les Allemands attendaient pour s’abstenir de visiter le musée de la Légion d’honneur, le vieux Bordeaux et le parc Astérix » (Züruckbleiben Allgemeine Zeitung),

« Puéril petit bijou antinationaliste qui ne peut que se faire plein de sérieux ennemis » (Kult der Kultur),

« Chef-d’oeuvre de mauvaise foi » (Spandauer Blätter).

willy
VONBERUF-COUVERTURE