dahl-couverture
CLIQUEZ SUR L'IMAGE
POUR FEUILLETER LE LIVRE

Le soleil ne se leva pas

André Dahl

La nuit semble n’en plus finir sur Paris ce matin. Terrible constat pour les habitants de l’immeuble que nous allons découvrir car ils ne sont pas prêts à devenir les héros d’un roman d’anticipation et à se passer du soleil. Ils sont en revanche parfaits pour occuper la scène comique que dresse André Dahl qui va s’en donner à cœur joie avec ces Parisiens déboussolés en nous faisant vivre vingt-quatre heures de la vie d’une ville où la lâcheté des gouvernants s’épanouit, où les uns choisissent la contrition, les autres le plaisir, et où tout s’enchaîne frénétiquement.

À partir d’un postulat scientifique absurde mais qui encombre l’esprit inquiet des hommes depuis l’aube des temps, ce roman virevolte, insolent, pour railler avec verve (et jeux de mots) la société française et ses savoureuses hypocrisies.

Un sommet méconnu de l’humour national…


PRESSE
PRESSE