SHIEL-COUVERTURE-TEMP

Purple rain

Comment un livre pareil peut-il être aussi méconnu  ? Quand on encense à raison Wells, on oublie M.P. Shiel, cet auteur anglais qui eut une intense production dont la baisse progressive de qualité explique en partie la désaffection. Et pourtant, pourtant, quelle splendeur incroyable que ce Nuage pourpre paru en 1902, roman apocalyptique qui met en scène un homme absolument seul sur terre à la suite d’un cataclysme et que sa folie va transformer en incendiaire acharné d’un monde désormais figé. Baroque, délirant, vertigineux, les adjectifs ne manquent pas pour décrire ce texte qui eut une riche postérité. L’Arbre vengeur se réjouit de l’accueillir parmi son rayon fantastique aux côtés de Quinzinzinzili, La chute dans le néant, Le Manuscrit Hopkins ou L’œil du purgatoire. Ce sera le 19 avril prochain. On commence à réunir les brindilles pour mettre le feu… (avec une toujours remarquable couverture de Greg Vezon)