CLIQUEZ SUR L'IMAGE
POUR FEUILLETER LE LIVRE

Ouvrage à paraître, épuisé ou indisponible à la vente sur internet…

Les tortues

Loys Masson

Les Tortues est considéré par ses trop rares lecteurs comme le Au-dessous du volcan français, c’est dire son importance. On prendra un jour le temps de s’immerger dans ce roman qui a vu son auteur se transcender pour parvenir à cette perfection inquiétante.
C’est un livre profondément romanesque en même temps que viscéralement tourmenté.
Il s’agit du récit par un homme dans son automne (59 ans, atteint de crises d’éthylisme aigu), enlaidi par la vérole, mais bon dans l’activité d’inséminer des fleurs de vanilliers. Il se souvient du drame dont le souvenir le taraude : une épidémie à terre aux Seychelles, la terrible variole noire. Subi sur le Rose de Mahé, un brick, dirigé par le Commandant Eckhardt (comme le mystique) et destiné à tous les trafics (armes, esclaves, opium) entre les côtes arabes et Madagascar. Dans sa cargaison, des tortues géantes, faute de mieux, et un ancien complice prisonnier censé les amener à un fabuleux trésor. Mais atteint par la variole, c’est la folie et la mort qu’il emporte avec lui. Les marins sont poursuivis par un bateau noir (porteur de maladie et de mort) et l’incessant bruit des carapaces sur le pont de La Rose de Mahé : au cœur de ce malaise profond, il y a malgré tout l’espérance de gains fabuleux. Seul le narrateur prévoit le malheur à venir qui se traduira par un moment de folie collective, une mutinerie avant que la variole tant crainte ne décime l’équipage, à l’exception du mulâtre Bazire, protecteur des tortues.
Dans ce livre qui fait penser à Malcolm Lowry il y a l’omniprésence de l’alcool, qui a été un des superbes tourments de l’auteur. On peut penser aussi au Vaisseau des Morts de B. Traven en l’occurrence dans ce côté noir profond.
Ce roman est directement inspiré des Îles enchantées d’Hermann Melville. Il revient sur cette thématique de la tortue, animal symbolique qui traverse la littérature de son pas inquiétant : animal fascinant et répulsif, maléfique et porteuse de mort, mais aussi source de jouvence si on la comprend.