« Une préface magistrale » au recueil de Mirbeau