loutre-COUVERTURE
CLIQUEZ SUR L'IMAGE
POUR FEUILLETER LE LIVRE

L’autofictif voit une loutre

Journal 2008-2009

Éric Chevillard

« Il se vante d’avoir assisté au dernier meeting de Raymond Barre, je n’y étais pas, mais ce même jour j’ai vu une loutre qui fendait lentement les eaux calmes de la Briance et, du coup, allez comprendre ça, moins vif est mon regret d’avoir raté le dernier meeting de Raymond Barre ce jour-là. »

« Trois phrases par jour, minimales, essentielles, fragments d’un faux journal intime condensé en faux haïkus. Un an d’aphorismes et de pensées, derrière lequel la poésie peut folâtrer en douce. »
Erwan Desplanques, Télérama

« Le diariste est ici son personnage principal, inventeur quotidien et permanent de son exquis poncif. Il y est injuste, arbitraire, subjectif, égocentrique, surréaliste, cruel et drôle. Délirant mais rigoureusement. »
Pierre Assouline, La République des Livres


PRESSE
PRESSE