Wilcock-Caiaphas-795x477

D’autres monstres

J.Rodolfo Wilcock est devenu Italien un an après sa mort. Ce petit détail biographique n’est pas pour nous déplaire à l’heure d’annoncer que nous publierons son Livre des monstres en 2018, dans une traduction de Lise Chapuis, au sein de sa collection Selva selvaggia.
Né et mort Argentin donc, Wilcock est un grand auteur dans une langue maîtrisée à la perfection qu’il a apprise en exil, on lui doit notamment Le Stéréoscope des solitaires et  La synagogue des iconoclastes (parus chez Gallimard).
Avec ce recueil qui n’est pas sans lien avec Le livre des êtres imaginaires, de son maître Borges, il propose une galerie de portraits d’êtres hors-normes, parfois effrayants dans leur apparence, qui se révèlent paradoxalement banals, ordinaires, avec les travers petits-bourgeois les plus prosaïques. Un petit livre excitant de drôlerie comme nous les aimons.