Yanette Delétang-Tardif

On se relèvera tous pour Yanette

(Au moins, celle-là, elle est faite…) Qui se souvient de Yanette Delétang-Tardif ? Les poètes de l’École de Rochefort ont eu leur heure de gloire, et on lit encore René-Guy Cadou, et parmi eux se distinguait une femme née au début du siècle, inspirée par Nerval et Mallarmé, saluée par Cocteau, proche de Guy Dupré. Au sortir de la guerre, elle publia à La Table ronde naissante un roman désormais oublié et qui mérite de renaître enfin : Les Séquestrés. Une redécouverte qui achèvera en beauté notre année.