BERNE-COUVERTURE-ok

Une rentrée au goût de sel

L’Arbre vengeur dans le grand bain de la rentrée littéraire ? Un roman perdu dans la marée des centaines de livres flottant sur la fin de l’été ? C’est le pari que nous faisons en août prochain avec un premier roman qui méritera de surnager au milieu des best-sellers annoncés et des autofictions tristounes. Le grand amour de la pieuvre signera l’arrivée sur la terre ferme de la littérature de Marie Berne, jeune auteure qu’a fascinée la figure de Jean Painlevé, le premier cinéaste à avoir plongé sa caméra dans les mers pour en filmer ses discrets habitants. Exobiographie racontée par sa première pieuvre, celle qui provoqua sa vocation, ce roman au goût de sel (et parfois de poivre) traversera un siècle en compagnie d’un homme exceptionnel observé par un œil singulier. Encore quelques lunes à patienter avant de s’emparer de ce volume tentaculaire superbement illustré par François Ayroles.