Marie Berne ©Ed Thaw

L’heure de la pieuvre

Des semaines que l’on tourne autour de cet animal dont les huit bras nous ont étreints, des mois à préparer la sortie d’un premier roman venu se glisser au milieu des centaines de manuscrits, des jours à attendre qu’après avoir été un projet, il devienne un livre que des libraires auront peut-être lu avant de le placer sur leurs tables, des espoirs pour ce livre au tempérament marin, au ton étrange, au phrasé heureux. Quelques heures encore pour Marie Berne avant de voir Le grand amour de la pieuvre commencer sa vie au grand air. En espérant lui voir toujours ce sourire confiant.