Premier roman, tout de blanc vêtu

Le livre sera sans illustration, impossible d’en choisir une pour évoquer ce projet littéraire singulier qui nous a séduit d’emblée. Signé d’une jeune femme intrépide, Tiphaine Le Gall, il joue sur plusieurs registres et mélange les codes en se présentant comme une étude universitaire sur un écrivain culte du… futur. Bibliographie, notes infra-paginales, appareil critique, tout y est pour pasticher un ouvrage sérieux, et pourtant c’est autre chose qui emporte l’adhésion, une croyance forte au pouvoir des livres, même au-delà des mots. Lancé au milieu de cette bizarre « rentrée littéraire » (un comble pour une auteure enseignante), il va naviguer au milieu de mots par milliers, mais cela ne l’impressionnera pas. Une ombre qui marche : avec un titre shakespearien, tout est possible !