Pierre Girard

Pierre Girard (1892-1956) est né et mort à Genève. Après des études interrompues, il entre en écriture avec des recueils de poésie, en particulier dans les Cahiers vaudois. Il devient agent de change pendant dix ans avant de se consacrer à l’écriture. Hormis de brefs séjours en Allemagne, en France et aux États-Unis, il ne quitte guère sa ville natale. Il aimait Jean Giraudoux et se lia d’amitié avec Valéry Larbaud. Il reçoit en 1951 le Grand Prix de Littérature de la Ville de Genève. Il signe en tout une vingtaine de nouvelles et de romans, dont le décor est presque toujours Genève, sa banlieue et les paysages alentour. On lui doit La Rose de Thuringe, Connaissez mieux le  cœur des femmes, Amours  au Palais Wilson ou Lord Algernon réédités en  “Poche Suisse” à L’Âge d’Homme. Il  est également l’auteur de plusieurs de billets, certains réunis de façon posthume sous le  titre de Menus propos.

De lui l’Arbre vengeur a réédité Othon et les sirènes, Monsieur Stark et Charles dégoûté des beefsteaks.

 

« Il faut très longtemps à la nature pour créer un être tel que lui, léger comme un elfe, attendri et détaché, subtil et  très simple, et doué du mystérieux pouvoir de projeter sur  les  plus humbles choses de la vie une lumière de douceur et de  magie. »

Francis de Miomandre

« Comme ce Monsieur Stark fait du bien par ces temps de dérision et de cynisme! »

Pierre Assouline

GIRARD-BIFTEKS-COUVERTURE GIRARD-STARK-COUVERTURE GIRARD-COUVERTURE